Quels sont les différents masques homologués ?

La vie commence petit à petit à reprendre son cours même si le coronavirus est toujours là. Pour se protéger et pour protéger les autres, le port de masque est devenu nécessaire et obligatoire dans les espaces publics clos. On trouve partout des masques, mais certains ne sont pas aux normes, ils ne protègent pas contre les gouttelettes. Les seuls masques pas chers adaptés sont ceux qui sont homologués.

Qu’est-ce qu’un masque homologué ?

Le masque en tissu grand public homologué peut arrêter la plupart des grosses gouttelettes expulsées par la personne qui le porte. Il est utile pour les individus asymptomatiques s’il est difficile de respecter les gestes barrières (le lavage des mains et la distance d’un mètre). Il protège les individus sains face à une personne contaminée, mais ce degré de protection est limité et encore inconnu à ce jour. Pour une protection efficace, le tissu doit être aux normes. Le masque ne protège pas s’il ne couvre pas de manière étanche le nez, la bouche et le menton.

Reconnaître les masques grand public homologués

Pour reconnaître un masque en tissu grand public homologué, le gouvernement a créé un logo « filtration garantie » qui est obligatoirement à mettre sur l’emballage. C’est l’assurance qu’il répond au cahier de charges établi par l’ANSM ou Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des produits de santé. Ce logo signifie qu’il filtre les gouttelettes et qu’il a été testé par la Direction générale de l’Armement. On trouve 4 variantes de ce logo, et ça dépend du nombre de lavages : « Testé 5 lavages », « Testé 10 lavages », « Testé 20 lavages » et « Testé 30 lavages ». Pour rappel, un masque grand public en tissu ne se porte que 4 heures, et il se lave en machine à 60° pendant une trentaine de minutes.

Vous pourrez aussi être intéressé par L’Harpagophytum : une plante aux propriétés anti-inflammatoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *