L’Harpagophytum : une plante aux propriété anti-inflammatoires

L’harpagophytum, cette plante médicinale que l’on appelle aussi Griffe du Diable est originaire de l’Afrique du Sud. Puissante anti-inflammatoire et excellente anti-douleur, elle est connue pour traiter naturellement les tendinites, les inflammations articulaires, l’arthrite, l’arthrose, les lombalgies, les sciatiques, le rhumatisme…

Les propriétés inflammatoires de l’harpagophytum

Comme le gel de massage cryo arnica, l’harpagophytum est réputée pour soigner les symptômes de l’inflammation comme les douleurs articulaires en rapport avec l’arthrose, les douleurs aux tendons et les douleurs musculaires. Son activité biologique est en lien avec l’existence des molécules iridoïdes de la famille des monoterpènes. Parmi ses composés bioactifs, notons les harpagosides avec des actions anti-inflammatoires, antalgiques et antioxydantes. En plus d’éliminer la douleur, l’harpagophytum maintient la flexibilité et la mobilité articulaire tout en assurant le bon fonctionnement des articulations. Mais cette plante médicinale originaire du désert du Kalahari et des steppes de la Namibie est aussi connue pour faciliter la digestion et pour stimuler l’appétit. Elle fait partie des plantes les plus employées en phytothérapie.

L’utilisation de l’harpagophytum

L’harpagophytum, cette plante médicinale L’harpagophytum est disponible sous différentes formes : teinture mère, poudre sèche ou extrait sec de racine. En teinture mère qui est moins concentrée, il faut entre 30 et 100 gouttes à diluer dans l’eau et à prendre 3 fois par jour. En poudre sèche, si c’est en gélules, la dose est entre 5 et 10 g par jour, tandis que si c’est en pot, c’est 1 à 2 cuillères à café à consommer avec un jus de fruit ou une compote. En extrait sec de racine, que ce soit en comprimés ou en gélules, c’est 5 à 10 plus concentré que la poudre. Si c’est pour traiter une inflammation locale avec gonflement de l’articulation ou l’arthrose, il faut 5 jours de traitement à 2,5 g d’extrait sec, 10 jours à 1g et arrêter le traitement après 2 semaines. Au cas où les douleurs continuent et perturbent le sommeil, c’est 2,5 g d’extrait sec par jour pendant 2 à 3 semaines avec des pauses de 7 jours. Il faut quelques semaines pour sentir l’effet du traitement.

Les effets secondaires de l’harpagophytum

Même si l’harpagophytum est une plante naturelle, elle peut présenter des effets indésirables légers comme des troubles intestinaux. Elle peut aussi occasionner une irritation de l’estomac. Pour éviter ça, le mieux est de prendre le traitement avant ou pendant le repas. Les recherches ont affirmé également le lien entre l’harpagophytum et l’hypertension artérielle. Donc, si vous avez des problèmes cardiovasculaires, avant d’entamer une cure, demandez des conseils à votre médecin. Pour les femmes enceintes et allaitantes, l’utilisation de cette plante est strictement interdite, tel est aussi le cas en cas d’ulcère, de calculs biliaires, de gastrites ou de traitement par anticoagulant oral. Découvrez davantage d’informations ici.

Pour en savoir plus sur le sujet Histoire de l’acide hyaluronique en médecine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *