En quelle matière sont faites les lampes design à la mode ?

Si l’opinion publique décerne aux lampes électriques de multiples fonctions au quotidien, il en sait peu sur sa conception. Le mode de fonctionnement et les matières de fabrication de ces précieux dispositifs d’éclairage constituent aussi des thématiques peu enseignées. Pour lever un coin de voile sur la question, cet article présente quelques matières utilisées pour la confection des lampes design.

Les matières minérales du verre

Le verre a été le premier matériau exploité à la création des premiers modèles de lampes servant à l’origine. Il a été sollicité notamment pour sa dureté et sa parfaite capacité à conférer une isolation à la lampe au toucher. Bien qu’il ait fait du chemin avec les évolutions technologiques, il est toujours d’utilité. D’importantes innovations ont été apportées pour perfectionner et adapter les inventions aux exigences actuelles.

Aujourd’hui, il est courant d’obtenir des lampes de toutes formes conçues avec des designs raffinés et travaillés. Cela suppose bien évidemment un travail acharné dans les usines de fabrication de lampes électriques. La seule limite dans son exploitation est qu’il demande beaucoup de précautions à l’usage. La moindre inattention peut entraîner la détérioration du verre. Ce sont là des éléments évoqués et développés davantage sur le site web https://www.design-obsession.fr/.

Crédit : Pixabay

Les matières plastiques des dérivés pétroliers

Les matières plastiques tout comme les verres mettent à la disposition des utilisateurs un grand pouvoir isolant. À cela s’ajoutent une flexibilité et une disponibilité à foison du matériau de fabrication. Elles ont fait leur apparition dans le domaine de l’univers de la conception des lampes électriques pour combler les défauts du verre. Les contraintes liées au processus de fabrication de ce dernier peuvent toutes aussi être évoquées.

En matière de design, les plastiques ne sont pas en reste. Ils possèdent de multiples arguments à faire valoir par les utilisateurs. Ils sont tout d’abord transparents et facilitent les éclairages radieux dans toutes les dimensions suivant un emplacement adéquat. Plus rassurante, cette technologie ne coûte pas si cher.

La matière aluminium

Dans la fabrication des lampes, il est utile de souligner que l’aluminium n’est pas exploité pour réaliser de couverture. La propriété de cette matière qui intéresse les fabricants est son pouvoir isolant. Il s’allie au verre pour rehausser la sécurité du dispositif au toucher. Esthétiquement parlant, cette matière reste naturellement élégante. En combinaison avec le verre, le rendement est d’autant plus séduisant avec de multiples possibilités d’assortiments pour la décoration d’intérieur.

D’un autre côté, l’aluminium est plus souvent sollicité pour les éclairages publics ou les lieux de rassemblements à ciel ouvert. Il possède en plus de son pouvoir isolant une perméabilité face à l’eau. Contrairement aux couches de métal qui se chauffe et se rouille rapidement, il ne présente aucune faiblesse. Cette potentialité peut d’ailleurs servir sur de nombreuses années sans afficher des défauts à l’utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *