La technique du laser pour arrêter de fumer, on en parle ?

Ça fait des mois que vous souhaitez arrêter de fumer, mais malheureusement, vous n’êtes pas parvenu jusqu’à maintenant ? Ne baissez pas les bras, car il y a une nouvelle méthode anti-tabac qui connaît d’énormes succès maintenant, on parle du traitement au laser doux. Pour tout savoir sur la technique au laser pour arrêter de fumer, visitez le site de Laserostop, professionnel depuis plus de 15 ans et 1er réseau européen de centres laser anti-tabac .

Le principe du laser anti-tabac

Le traitement au laser doux pour arrêter de fumer repose sur le même principe que l’acupuncture, car cette méthode consiste à stimuler des points de pression, les mêmes circuits nerveux que l’acupuncture. Concrètement, la lasérothérapie est appliquée sur les points d’auriculothérapie, seulement sur le pavillon de l’oreille. Le rayon laser stimule les plexus nerveux à des points bien précis par micro-vibrations, c’est sans dégâts sur la peau. Le laser traite la dépendance physique à la nicotine, et tout de suite après la thérapie, il n’y a plus de souci de nervosité, de gestuels, d’angoisse, de compensation, de manque… L’atout est qu’il n’y a aucun effet secondaire. Pour information, la thérapie au laser est à la fois efficace, indolore et sécuritaire, car les personnes qui la proposent sont des professionnels formés. Cependant, il faut savoir que le laser agit seulement sur la dépendance physique ou l’accoutumance au tabac, il n’aide pas devant l’habitude ou la faiblesse face aux autres fumeurs. Sans réelle volonté d’arrêter de fumer, il n’est pas nécessaire de débuter le traitement au laser. Ce traitement nouvelle génération permet également d’en finir avec la dépendance aux drogues et à l’alcool, et ce, sans connaître aucune souffrance.

Bon à savoir

sevrage tabagique laser
Crédits : Twenty20

En optant pour la thérapie au laser doux, la dernière innovation en matière de sevrage tabagique, il est réellement possible d’en finir avec le tabagisme, mais à condition d’avoir de la volonté. Le taux de réussite du traitement est de plus de 85 %. Si vous arrivez à ne pas fumer 15 jours après la séance, le risque de récidive est moindre. Comme déjà dis plus haut, le traitement est sans effets secondaires, mais il n’y a aussi aucune contre-indication à l’exception des personnes qui portent un pacemaker. Il peut être pratiqué par les femmes enceintes jusqu’à 7 mois de grossesse. L’irritabilité et l’effet sur l’endormissement sont rares. Pour ce qui est du remboursement de la lasérothérapie, certaines mutuelles prennent en charge une partie du prix de la séance alors que d’autres non, le mieux est de bien s’informer auprès de votre mutuelle. Toutefois, elle n’est pas remboursée par la Sécurité sociale. Certes, le traitement est coûteux, mais les impacts positifs sur la santé et sur le portefeuille sont énormes sur les années à venir. D’ailleurs, en général, une unique séance suffise pour arrêter le tabagisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *