Tout ce que vous devez savoir sur le hexahydrocannabinol HHC

Dans l’univers des cannabinoïdes, on entend parler depuis déjà quelques années du THC et du CBD. Récemment, les recherches ont conduit à la découverte d’une autre molécule du chanvre, c’est le HHC (hexahydrocannabinol). C’est un nouveau terme même pour les consommateurs de CBD légal. Pour découvrir en détail ce que c’est, vous êtes invité à continuer votre lecture.

Le HHC, de quoi parle-t-on exactement ?

Forme hydrogénée du THC, le hexahydrocannabinol hhc est obtenu par hydrogénation. Cela consiste à ajouter à la structure chimique des atomes d’hydrogène au THC afin de la rendre plus stable. Certes, on le trouve naturellement dans le chanvre, mais sous forme de traces. Afin d’extraire une concentration utilisable, il faut passer par un processus complexe en ayant recours à un catalyseur (palladium ou nickel) ainsi qu’à une haute pression. Cela entraîne une rupture de la structure chimique à double liaison du THC la substituant par l’hydrogène tout en gardant la puissance et les effets du cannabinoïde. Grâce à cette modification, il y a une augmentation de l’affinité de liaison du THC avec les 2 récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2) et les récepteurs de la douleur TRP. Et encore, cette hydrogénation du THC renforce sa structure moléculaire le rendant insensible à l’oxydation ainsi qu’à la dégradation. Pendant l’oxydation, le THC se retrouve privé d’atomes d’hydrogène formant 2 nouvelles doubles liaisons, cela provoque la formation de CBN ne possédant que 10 % de la puissance psychoactive du THC. À l’inverse de ce dernier, le HHC ne perd pas sa puissance une fois exposé à l’air, à la chaleur ou à la lumière.

Les effets du HHC et du THC

hhc et thc
Crédits : Pixabay

Cannabinoïde mineur, le HHC est le cousin du THC, il ressemble à ce dernier dans sa structure. Certes, ce n’est pas un THC, mais il produit les effets semblables. Il ne fait pas planer, mais il peut créer un effet euphorique si on en consomme suffisamment. On peut donc connaître certains effets secondaires comme la paranoïa, l’anxiété, les yeux rouges, la bouche sèche, l’insomnie, la faim… Parmi les autres effets possibles du HHC, notons les hallucinations, les vomissements, l’irritation de la gorge, l’augmentation du rythme cardiaque et de la pression artérielle, la baisse du temps de réaction ainsi que l’altération des capacités mentales. Cependant, le HHC est produit grâce à la combinaison de 2 HCR (HHC 9R et HHC 9S). Ces derniers agissent sur le système endocannabinoïdes. Ainsi, il peut avoir des effets positifs sur le stress, augmenter le métabolisme et stimuler l’appétit.

La confusion autour du HHC

De nombreuses recherches ont démontré que le HHC est moins puissant que le THC, mais il peut tout de même présenter des effets psychotropes à forte dose. Certaines études disent au contraire qu’il a la puissance de la morphine, bien supérieure à celle du THC. Cela prête à confusion, et c’est à cause du manque d’études réelles sur le sujet. Pour ce qui est de la légalité du HHC, la législation française ne dit rien encore. Quoi qu’il en soit, tant que ce n’est pas autorisé et tant qu’il n’y a pas d’études concrètes, on fait attention. Il ne faudrait pas oublier qu’en Hexagone, la loi interdit strictement la vente et la consommation de produits dérivés du cannabis affichant un taux de THC de plus de 2 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.