Opération des oreilles

L’otoplastie est l’intervention qui permet de corriger les oreilles dites « battantes ». Elle a un but purement esthétique, car elle n’affecte ni ne compromet en aucune façon la fonctionnalité de l’organe auditif. Il s’agit d’une opération relativement simple, qui implique une courte convalescence et aboutit rapidement à un résultat visible et durable.

Comme les oreilles proéminentes sont souvent l’objet de moqueries, surtout à un âge précoce, ce traitement chirurgical est particulièrement adapté aux enfants d’âge préscolaire, bien qu’il puisse être pratiqué à tout âge. L’imperfection des oreilles battantes découle d’une forme particulière du pavillon de l’oreille, à attribuer à une malformation congénitale du cartilage auriculaire, qui peut être donnée par l’hypertrophie du creux ou par l’absence du pli de l’anthélix, c’est-à-dire le bord replié de l’oreille, inexistant dans 70% des cas d’oreilles battantes.

Ces deux altérations peuvent également être associées.

La correction chirurgicale de ces anomalies est donc obtenue par la mise en forme et le remodelage du cartilage. L’opération est pratiquée sous anesthésie locale à l’hôpital de jour et permet une récupération post-opératoire immédiate. Un pansement modelant et légèrement compressif est appliqué autour de la tête pendant quelques jours pour protéger les oreillettes et réduire progressivement le gonflement.

Une douleur passagère, qui peut être résolue avec l’administration d’analgésiques courants, est normale. Une fois le bandage retiré, le patient pourra reprendre ses activités normales. Les sutures sont retirées en ambulatoire après 6 à 8 jours. Les complications sont rares et sont finalement représentées par des infections, qui répondent positivement à l’antibiothérapie, et des hématomes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.